100 jours pour une meilleure confiance en moi

100 jours pour une meilleure confiance en moi

«Je me sens transformée!», lance Hanan Faska quand on lui demande comment elle se sent au lendemain de son Défi 100 jours. Chargée de recrutement au Crédit Agricole d’Île-de-France, elle nous confie avoir remercié plusieurs fois ses managers de lui avoir offert cette opportunité. «C’était le plus beau cadeau qu’ils pouvaient me faire!», s’exclame-t-elle le sourire aux lèvres.

Enthousiaste, la nouvelle diplômée nous fait part des moments marquants de son aventure et de l’impact du Défi 100 jours sur sa confiance en elle et sur sa posture comme professionnelle.

On entend régulièrement dire que le Défi 100 jours est une expérience transformatrice — et tu l’affirmes également! Qu’est-ce qu’elle t’a permis de réaliser sur toi-même?

Je sens que bien des choses ont changé en moi. Et les gens qui m’entourent le perçoivent aussi. J’ai pris conscience que l’image que j’avais de moi-même était différente de celle que les autres avaient de moi.

La première partie du parcours nous pousse à de nombreux questionnements. Cette introspection, que je n’avais jamais eu l’occasion de faire, a été très révélatrice. Elle m’a aidée à mieux comprendre qui je suis et ce que je veux vraiment. Elle m’a également permis d’identifier mes faiblesses et plus important encore, mes forces. Des forces que j’avais tendance à sous-estimer. Le Défi 100 jours m’a permis de prendre la pleine mesure de mes talents et de les assumer avec plus de conviction.

Comment le Défi 100 jours t’a-t-il aidée à évoluer comme professionnelle?

Quand j’ai commencé le parcours, je me posais pas mal de questions professionnellement parlant. Mes responsables m’encourageaient à sortir de ma zone de confort et à cibler des postes que je considérais totalement inaccessibles.

Cela fera bientôt quatre ans que j’occupe le même poste. Je réalise maintenant que je suis prête à prendre des risques. Je me sens plus apte et outillée pour relever de nouveaux défis!

Quel a été l’élément marquant de ton aventure?

Les rencontres avec les leaders sont une source de motivation et d’inspiration extraordinaire. Quand on découvre ces femmes, si confiantes et assumées, on a l’impression qu’elles sont nées ainsi. Puis, quand elles nous partagent leur parcours et qu’elles nous révèlent leur histoire, on réalise qu’elles sont comme nous : qu’elles ont traversé des épreuves et des périodes de doutes. Elles font preuve de tant de générosité dans leur témoignage, qu’on s’identifie très facilement à elles.

Je pense notamment à Anne Bioulac qui, a un certain moment, s’est posé d’importantes questions avant d’opérer un changement de carrière. Puis à Sophie Brochu, qui a accepté un poste où elle ne s’imaginait pas et où on ne l’attendait pas. Elle a pris un grand risque qui lui a permis d’évoluer et de gagner en légitimité au fil des années.

Leurs histoires nous font prendre conscience que tout est possible.

Qu’est-ce que le Défi 100 jours te permet maintenant de faire différemment?

Il y a plusieurs choses! Mais ce qui fait la plus grande différence, c’est la facilité avec laquelle je prends désormais la parole. Non seulement j’ose plus aisément partager mes idées et mes points de vues, mais j’y mets aussi beaucoup plus de conviction. Je suis plus déterminée dans mes propositions parce que je suis davantage consciente de leur valeur.

Je suis également beaucoup plus impliquée. Je me porte volontaire pour diverses initiatives. Je suis d’ailleurs investie depuis peu dans un groupe de travail qui souhaite favoriser une plus grande mixité hommes-femmes au sein de Crédit Agricole d’Île-de-France. Mon rôle consiste à trouver des actions concrètes qui nous aideront à parvenir à la parité. C’est un beau défi!

Quels conseils, entendus durant ton parcours, voudrais-tu partager aux femmes qui t’entourent?

– Ose l’introspection. Je ne pensais pas que la connaissance de soi, c’était aussi puissant. Elle permet de cibler ses forces et ses faiblesses, de bien identifier ce que l’on peut apporter à son entreprise, mais surtout, de faire les bons choix pour soi. C’est hyper important.
– Maximise ta confiance en toi. Quand on se connaît bien, c’est plus facile de prendre des risques, car on sait sur quelle force miser pour réussir. Et quand on prend des risques et qu’on réussit, on devient plus confiant. Il faut donc avoir de l’audace et oser se lancer pour renforcer sa confiance et son potentiel.
– Assume ta vulnérabilité. On a tendance à vouloir montrer uniquement le meilleur de soi, à faire la preuve que l’on est infaillible… Mais voilà, nous ne le sommes pas. La vulnérabilité nous rend humaines et accessibles. Elle contribue à créer des liens de confiance et des échanges sincères, en plus de favoriser l’entraide.

Que dirais-tu à une amie ou à une collègue qui souhaiterait, elle aussi, faire le Défi 100 jours?

Je lui recommanderais les yeux fermés! L’expérience demande beaucoup de travail sur soi et un bon investissement en temps, mais elle marquera assurément un tournant dans sa carrière.

Suivez-nous sur FacebookTwitterLinkedIn, et Instagram. Vous pouvez également vous abonner à notre infolettre.

Author profile

Catherine Bergeron

Autrice

Rédactrice depuis plus de 15 ans, Catherine Bergeron a écrit pour plusieurs publications. Elle aime trouver les mots justes pour inspirer, aider et informer en partageant de petites et grandes vérités.