Sophie Brochu : analyse d’une trajectoire fructueuse en 3 leçons

Sophie Brochu : analyse d’une trajectoire fructueuse en 3 leçons

Quand on demande à Sophie Brochu de définir l’ambition en ses mots, elle répond sans ambages que l’ambition est multiple, qu’elle porte plusieurs noms, plusieurs visages. «L’ambition ultime, nous précise-t-elle avec la clairvoyance et le franc-parler qu’on lui connaît, c’est sans doute d’avoir le courage de vivre sa vie en fonction de ses convictions et de ses valeurs.»

Selon la leader, les valeurs permettent d’éclairer notre parcours, quel qu’il soit : «Nos valeurs sont autant d’étoiles polaires qui nous guident quand on traverse une situation incertaine, ou qu’on doit prendre une décision difficile.»

À n’en pas douter, les étoiles brillent haut et fort et dans le ciel de Sophie Brochu. Passionnée par le domaine de l’énergie depuis plus de trois décennies, cette économiste de formation a pris, en 2020, les rênes de la plus importante société d’État du Québec, Hydro-Québec responsable de la production, du transport et de la distribution de l’électricité en sol québécois. Elle est la première femme à assumer cette importante responsabilité. Un poste qui semblait fait pour celle qui est depuis longtemps reconnue pour ses qualités de leader hors pair et qui affiche une feuille de route remarquable dans son domaine de prédilection.

Nous sommes allés une nouvelle fois à sa rencontre pour recueillir quelques-unes des clefs de son succès.

1. Connaître l’être humain que l’on est et ce qui nous porte

On imagine sans peine Sophie Brochu lorsqu’elle fut repérée, à la sortie du collégial, parmi une foule de candidats postulants à la formation du Conservatoire d’art dramatique de Québec. Une voie royale pour devenir comédienne… qu’elle décidera de ne pas emprunter jusqu’au bout. C’est au cours de cette formation exigeante qu’elle a réalisé qu’il y avait «autre-chose» au fond d’elle-même.

«En côtoyant les artistes, j’ai compris tout le pouvoir de la créativité et la place importante qu’elle occuperait dans ma vie. Cela dit, j’ai aussi rapidement deviné que la vie d’artiste n’était pas l’horizon professionnel qui me permettrait de m’épanouir pleinement.» En choisissant de quitter le conservatoire pour rejoindre une formation plus large en sciences économiques, elle se découvrira une passion pour l’énergie. Cette passion l’anime encore aujourd’hui, tout comme les amitiés profondes avec des artistes de différents horizons qui enrichissent sa vision du monde.

Avant de savoir ce que l’on veut faire, quel emploi ou promotion viser, il est clair pour Sophie qu’il faut d’abord réfléchir à qui l’on veut être, à quel univers on souhaite côtoyer. «Qu’est-ce qui te passionne?» : une question simple en apparence, qui surprend et désarme parfois celles et ceux qui viennent lui demander conseil. «Le meilleur plan de carrière, résume-t-elle, c’est celui qui va nous permettre de nous épanouir et d’être stimulée tous les jours. Et ça, il n’y a que nous qui pouvons le découvrir.»

Quelle que soit sa situation, «consacrer du temps à mieux se connaître, c’est un investissement payant», analyse Sophie, qui remarque que cela lui a servi à chaque instant de sa carrière. «Connaître ses forces et comprendre ses zones d’ombre, ça rend tout plus facile! Par exemple, pour rassembler des talents complémentaires au sien et constituer la meilleure équipe possible autour de soi.»

2. Construire sa trajectoire en toute cohérence

Un jour, nous lui avions demandé de nous partager des perspectives pour son avenir. «Sophie, jusqu’où veux-tu aller?» Sa réponse fut limpide : «jusqu’au bout de moi-même.» C’est sans doute ce qui explique que le parcours de Sophie est marqué d’une grande cohérence. Plus qu’un mot qui sied bien à sa trajectoire, la cohérence est presque, pour elle, une philosophie de vie.

Image générique d'une autrice

Camille Carton

Autrice

Productrice au contenu chez L’effet A, Camille Carton se passionne pour les enjeux de mixité et d’égalité professionnelle en France (où elle travaille), comme au Canada et à l’international.