Ce que la génération Z recherche chez un employeur

Ce que la génération Z recherche chez un employeur

Les employés de la génération Z redéfinissent ce que signifie être ambitieux et rejettent les notions traditionnelles de hiérarchie. Voici comment les employeurs peuvent attirer et retenir la prochaine génération de leaders

Lorsque Alyssa Mandarino, 24 ans, a commencé à travailler comme ingénieure pour la société de produits chimiques Solvay en 2021, elle savait qu’elle avait beaucoup à apprendre.

« En tant que nouvelle embauchée, mon objectif était de faire mes preuves, se rappelle Mme Mandarino. Je voulais qu’on me fasse confiance et je voulais devenir une meilleure ingénieure et une meilleure coéquipière. »

Quelques mois après avoir été embauchée, Mme Mandarino a reçu un courriel de son entreprise lui proposant de participer à un programme de formation professionnelle pour les femmes. « Je pensais que ce serait une bonne chose pour moi, alors j’ai sauté sur l’occasion et je me suis inscrite. »

Il lui était proposé de participer à notre programme phare, le Défi 100 jours, qui est l’une des façons dont nous aidons les entreprises à atteindre leurs objectifs en matière de parité. Dans le cadre du programme, les participantes doivent se fixer un défi à relever en 100 jours.

« J’ai choisi le défi de démontrer mes capacités en tant que jeune ingénieure et de réaliser un projet majeur sur mon site », explique Mme Mandarino.

Au cours des 14 semaines qui ont suivi, Mme Mandarino a participé à des ateliers hebdomadaires et a rencontré virtuellement un petit groupe de participantes au programme pour échanger leur point de vue sur les ateliers. Elles ont eu l’occasion d’entendre des conférencières – des dirigeantes accomplies, y compris la chef de la direction de l’entreprise de Mme Mandarino – lors de séances d’encadrement en grand groupe. Les coéquipières vérifiaient également la manière dont le défi des autres progressait.

« Mes coéquipières et moi travaillions toutes à différents endroits et étions à différentes étapes de notre carrière, dit-elle. C’était formidable de les rencontrer et d’entendre leurs différents points de vue. »

Maintenant qu’elle a terminé le programme, Mme Mandarino dit qu’elle se sent motivée et enthousiaste quant à ses perspectives de carrière. « Il n’y a pas de limite », dit-elle.

Bien que le Défi 100 jours ne s’adresse pas seulement aux femmes de la génération Z (généralement âgées de 25 ans et moins), Isabelle Marquis dit être contente de voir ce groupe d’âge prospérer dans le nouveau programme, qui a été lancé en 2020 pour aider les entreprises à atteindre leurs objectifs en matière de parité.

Mme Marquis, cocréatrice, directrice générale et associée de L’effet A, note que la génération Z redéfinit l’ambition.

« La génération Z est de toute évidence ambitieuse, mais ce n’est pas nécessairement la définition classique de l’ambition », dit-elle. Ces personnes veulent avoir un impact sur la société. Elles veulent travailler en collaboration, et elles n’ont aucune patience pour ce en quoi elles ne croient pas. »

Une génération en mouvement

Bien que certains employeurs pensent que la conciliation travail-vie personnelle est habituellement une priorité pour les personnes ayant une famille, Mme Marquis fait remarquer que les femmes de la génération Z ne sacrifieront pas leur vie personnelle pour progresser au travail. Selon le sondage, les principaux facteurs qui déplaisent aux femmes de la génération Z dans le cadre de leur emploi sont : ne pas être valorisée, la difficulté à concilier travail et vie personnelle, ainsi que l’obligation de changer d’emploi pour obtenir une promotion.

« Nous avons découvert qu’elles sont à l’aise de parler de la fatigue ou de la satisfaction au travail, ce ne sont pas des sujets tabous pour elles, dit-elle. Avec des conditions de travail hybrides et la capacité de travailler de n’importe où, elles ne voudront pas renoncer à cet avantage. »

Les femmes de la génération Z qui ont participé au sondage étaient également plus susceptibles que les femmes plus âgées d’accorder la priorité à des objectifs de carrière comme un salaire élevé, le perfectionnement continu et la possibilité de faire la différence dans le monde.

Mme Marquis dit avoir de grands espoirs pour les femmes de la génération Z qui relèvent le Défi 100 jours et vont même au-delà. Jusqu’à maintenant, les résultats du programme ont été extrêmement positifs : moins d’un an après avoir terminé le programme, 86 % des participantes au défi ont déclaré avoir pris l’initiative de gérer un nouveau projet au sein de leur entreprise, tandis que 89 % disent avoir une plus grande confiance en elles.

En tant que femme de la génération Z, Alyssa Mandarino croit fermement aux capacités des jeunes femmes du marché du travail. Elle donne les conseils suivants aux jeunes femmes qui espèrent faire progresser leur carrière : « Ayez confiance en vous, prenez des risques et faites du réseautage pour développer votre influence. N’ayez pas peur de faire des erreurs, car vous pouvez toujours en tirer des leçons. Je pense que cela m’a vraiment aidé jusqu’à maintenant. »

Author profile

L'effet A

Autrice

Des contenus pour conseiller, outiller et faire rêver les femmes de notre communauté. De quoi passer de l'inspiration, à l'action!